Gestion interprofessionnelle de la conjonctivite allergique

Algorithme proposé pour la pratique clinique canadienne

  • C. Lisa Prokopich, OD, MSc École d’optométrie et de science de la vision, Université de Waterloo
  • Michael Lee-Poy, MD, CCFP, FCFP, MClSc(FM) Centre de médecine familiale, Département de médecine familiale, Université McMaster; Département de médecine familiale, Université Western
  • Harold Kim, MD, FRCPC Division de l’immunologie clinique et de l’allergie, Département de médecine, Université Western; Division de l’immunologie clinique et de l’allergie, Département de médecine, Université McMaster
Keywords: recherche clinique, conjonctivite allergique, allergie oculaire, antihistaminiques, stéroïdes ophtalmiques, agents à double activité

Abstract

Les allergies oculaires touchent un nombre important et croissant de gens en Amérique du Nord. Les statistiques du Canada sont probablement analogues à celles des États-Unis, pays où jusqu’à 40 % de la population souffre d’allergies oculaires. Les symptômes et les signes de ces allergies peuvent avoir un effet considérable sur la productivité et la qualité de vie en général. Au fil des ans, on a mis au point de nombreux traitements ef caces pour la prise en charge des allergies oculaires. Dans le cas de la conjonctivite allergique, les agents ophtalmiques topiques comprennent les antihistaminiques, les stabilisateurs mastocytaires, les agents à double activité, les stéroïdes, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et d’autres médicaments à modulation immunitaire. Les patients choisissent souvent des antihistaminiques oraux pour toutes les formes d’allergie, y compris la conjonctivite allergique. Nous récapitulerons ici les formes d’allergies oculaires en mettant particulièrement l’accent sur les symptômes et les signes, le diagnostic, les options de traitement actuelles et l’incidence sur la qualité de vie. Plus important encore, nous proposerons, grâce à la collaboration multidisciplinaire, un algorithme de traitement simplifié pour la pratique clinique au Canada. Cet algorithme fournit aux praticiens les meilleures stratégies de gestion possibles fondées sur la présentation individuelle du patient et propres à optimiser l’efficacité du traitement et à réduire au minimum les effets sur les tâches de tous les jours et la qualité de vie.

Published
2018-08-01
How to Cite
Prokopich, C. L., Lee-Poy, M., & Kim, H. (2018). Gestion interprofessionnelle de la conjonctivite allergique. Canadian Journal of Optometry, 80(3), 29-46. https://doi.org/10.15353/cjo.80.258