Interaction entre la dermatologie et l’ophtalmologie : méta-analyse et recension systématique des écrits sur la lumière pulsée intense utilisée pour traiter le dysfonctionnement des glandes de Meibomius

Authors

  • Raman-Deep Singh Sambhi
  • Gagan Deep Singh Sambhi
  • Malvankar-Mehta Monali

Keywords:

Mots clés : Thérapie pulsée intense, sécheresse oculaire, dermatologie, ophtalmologie, recension systématique et méta-analyse

Abstract

Objectifs : Examiner, au moyen d’une méta-analyse, l’efficacité de la thérapie à lumière pulsée intense dans le traitement des symptômes de la sécheresse oculaire.

Méthodologie : Cette étude a été réalisée en suivant la grille PRISMA. Les sources documentaires consultées comprennent MEDLINE, Embase, la bibliothèque Cochrane et des résumés de réunions de la SCO, d’ARVO, de l’American Academy of Optometry et de l’American Academy of Ophthalmology. Les articles ont subi trois étapes de tri avant l’extraction des données et la méta-analyse.

Résultats : Au départ, nous avons recensé 495 études. Nous en avons retenu 52 après la présélection des titres et 23 après la présélection des résumés. Huit ont été sélectionnées en vue de l’extraction des données. La méta-analyse indique une augmentation importante du temps de rupture du film lacrymal (TRFL) après une thérapie à lumière pulsée (TLP) dans le suivi à moins d’un mois (différence moyenne standardisée [DMS]=1,45; IC :[0,33, 2,57]), le suivi à 1,5 ou 2 mois (DMS=2,08; IC : [1,14, 3,01]) et le suivi à 3 mois (DMS=3,28; IC :[2,78, 3,78]) et aucun changement significatif dans le TRFL dans le suivi à 6 mois (DMS=1,90; IC :[-0,18, 3,98]) ou le suivi à 12 mois des groupes d’une seule étude (DMS=0,0; IC :[-0,48, 0,48]). La méta-analyse indique également une augmentation importante des valeurs du test de Schirmer pendant la période de suivi à moins d’un mois (DMS = 0,91; IC : [0,50, 1,31]) et à six mois (DMS = 0,65; IC : [0,25, 1,04]) et aucun changement significatif des valeurs du test de Schirmer pendant la période de suivi à 1,5 ou 2 mois (DMS=0,41; IC :[-0,93, 1,75]).

Conclusions : Les résultats indiquent une augmentation importante du TRFL jusqu’à 5 mois et aucun changement important à 6 mois après une TLP. Ils indiquent également une augmentation importante des valeurs du test de Schirmer au suivi à moins d’un mois et à six mois et aucun changement important de ces valeurs au suivi à un mois. Au bout du compte, la TLP semble prometteuse pour soulager les symptômes de la sécheresse oculaire, mais d’autres études comprenant des périodes de suivi plus longues sont nécessaires.

Downloads

Published

2022-05-31

How to Cite

Sambhi, R.-D. S., Sambhi, G. D. S., & Monali, M.-M. (2022). Interaction entre la dermatologie et l’ophtalmologie : méta-analyse et recension systématique des écrits sur la lumière pulsée intense utilisée pour traiter le dysfonctionnement des glandes de Meibomius. Canadian Journal of Optometry, 84(2), 57–67. Retrieved from https://openjournals.uwaterloo.ca/index.php/cjo/article/view/4974

Issue

Section

Clinical Research