Sécheresse oculaire

Prévalence liée à l’âge, corrélation entre les symptômes et les diagnostics, et associations importantes

  • Carolyn M. Machan, OD, MSc
  • Patricia K. Hrynchak, OD, MSc, FAAO
  • Elizabeth L. Irving, OD, PhD, FAAO
Keywords: diagnostic de sécheresse oculaire, symptômes de sécheresse oculaire, dysfonctionnement des glandes de Meibomius, prévalence, facteurs de risque

Abstract

Cette étude canadienne a permis de déterminer la prévalence des symptômes de la sécheresse oculaire (SO) et le diagnostic clinique au cours de la vie humaine, la corrélation des symptômes avec un diagnostic et les facteurs associés à la SO. Les données ont été tirées de WatES, un examen rétrospectif des dossiers (n=6 397) d’examens de patients à la clinique d’optométrie de l’Université de Waterloo. La prévalence des symptômes et du diagnostic de la SO a été déterminée globalement, dans les groupes d’âge de cinq ans et pour les symptômes individuels. Chaque symptôme a été analysé par régression logistique afin de déterminer s’il y avait un lien significatif avec un diagnostic de SO. On a analysé les facteurs oculaires et systémiques ainsi que les médicaments courants en vue de déterminer leur association avec les symptômes ou le diagnostic de la SO. Parmi tous les patients (0 à 93 ans), 543 (8,5 %) présentaient des symptômes de SO. En ce qui concerne les groupes d’âge, la prévalence la plus élevée a été observée chez les patients de 30 à 35 ans (11,4 %) et de 75 à 80 ans (13,7 %). La SO a été diagnostiquée chez 1 140 patients (17,8 %). La prévalence augmentait de 3,0 % par année d’âge. Aucune différence liée au sexe dans le dysfonctionnement des glandes de Meibomius en fonction de l’âge n’a été décelée. Moins de la moitié (43,5 %) des patients symptomatiques ont reçu un diagnostic de SO. Les symptômes suivants ont été associés à un diagnostic de SO : sécheresse (RC = 7,56, 5,30-10,77 IC à 95 %), yeux rouges (RC = 3,62, 2,04-6,43 IC à 95 %), brûlure/piqûre/douleur (RC = 2,67, 1,69-4,23 IC à 95 %) et larmoiement des yeux (RC = 1,66, 1,12-2,45 IC). La blépharite antérieure (RC=2,46, 2,05-2,95), les femmes (RC=1,24, 1,06-1,40 IC à 95 %), le port de lentilles de contact (RC=1,34, 1,06-1,70 IC à 95 %) et les allergies environnementales (RC=1,18, 1,00-1,41 IC à 95 %) étaient associés de façon significative à un diagnostic de SO. Cette étude est unique en ce sens qu’elle couvre toute la durée de vie humaine pour le diagnostic de la sécheresse oculaire, les symptômes et le dysfonctionnement des glandes de Meibomius (DGM) et qu’elle fournit des données sur la prévalence de la sécheresse oculaire au Canada.

Published
2019-09-04
How to Cite
Machan, C., Hrynchak, P., & Irving, E. (2019). Sécheresse oculaire. Canadian Journal of Optometry, 81(3), 19-27. https://doi.org/10.15353/cjo.v81i3.1560